En 2019, la Suisse rebat les cartes de sa législation sur le poker

Une nouvelle loi sur les jeux d’argent est entrée en vigueur en Suisse le 1er janvier 2019. Adoptée par 72,9% des votants en juin dernier, celle-ci redéfinit en profondeur les règles concernant la pratique du poker sur le territoire suisse.

Les tournois de poker amateurs autorisés

Si, comme en France, les parties de poker avec argent étaient déjà permises dans un cadre privé, la nouvelle législation suisse autorise désormais les petits tournois amateurs payants. En d’autres termes, depuis le 1er janvier 2019, il est désormais possible en Suisse d’organiser des tournois de poker ouverts au public sans être une maison de jeu. La mise de départ ne doit pas excéder 200 francs suisses (175 euros) et le total des mises 20 000 francs (17 550 euros). Des plafonds élevés qui ont suscité un certain mécontentement chez les propriétaires de casino, jusqu’ici détenteurs du monopole des tournois de poker en réel.

Les casinos s’ouvrent au poker en ligne

Autre nouveauté : les maisons de jeu suisses pourront, si elles le souhaitent, étendre leur concession afin de proposer une offre de roulette et de poker en ligne. Elles devront pour cela en faire la demande auprès du Conseil fédéral. Celui-ci statuera sur chaque cas au cours du premier semestre 2019. Les premières autorisations d’extension devraient ainsi prendre effet au 1er juillet. À compter de cette date, les dispositions permettant le blocage d’offres non autorisées s’appliqueront. Les joueurs de roulette et de poker en ligne seront alors automatiquement redirigés vers une offre dédiée au marché suisse.

Par ailleurs, concernant le poker sur Internet, un casino pourra sous certaines conditions collaborer avec un exploitant étranger. Si le positionnement de PokerStars sur le marché suisse fait peu de doute, on peut se demander ce qu’il en sera des plateformes de jeu concurrentes telles que Winamax ou PartyPoker.

>> Plus d'informations sur les casinos en ligne légaux

Des mesures prises contre l’addiction au jeu et la fraude

En outre, cette nouvelle loi prévoit des mesures de prévention contre le jeu excessif en ligne. Ainsi, des dispositifs d’informations ont été mis en place pour prévenir les comportements à risque, et les comptes des joueurs qui font l’objet d’une exclusion de jeu seront bloqués. Enfin, de nouvelles règles encadrent désormais les compétitions de poker afin de lutter contre les fraudes et le blanchiment d’argent.

Article rédigé le 09 janvier 2019à22h20 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Suisse
Partagez sur les réseaux sociaux