2018 : l'année de la régulation des maisons de jeux en ligne ?

D'ici 2018, la législation suisse devrait autoriser le développement des jeux d'argent en ligne. Mais jusqu'à présent, l'absence de permission légale n'a guère empêché les Helvètes de s'adonner à la roulette, au black jack et autre poker sur internet, grâce à la concurrence étrangère déjà bien implantée.

Un secteur en plein développement...

Depuis des mois, les spots publicitaires se multiplient pour attirer les Helvètes sur les casinos en ligne, n'hésitant pas à s'adjoindre les services des plus grandes stars du football. Néanmoins, pour l'instant, l'article 5 de la loi sur les maisons de jeu interdit radicalement toute exploitation de jeux d'argent en ligne ; ces publicités fort attirantes sont donc trompeuses : il est illégal dans le pays de proposer des jeux d'argent en ligne. Une loi qui se voit détournée par l'implantation des casinos étrangers qui drainent un large public au sein même de la Confédération.

... qui pourrait se voir légaliser...

C'est pourquoi une loi actuellement en discussion à Berne pourrait bien mettre un terme à cette interdiction, en autorisant les jeux en ligne. Ne seraient cependant concernés que les casinos suisses physiques qui possèdent déjà une concession. La principale raison à cette possible évolution est le manque à gagner pour la Suisse : la majorité des e-casinos ont des serveurs installés dans des paradis fiscaux européens comme Gibraltar, Malte et l’île de Man. Alors que les casinos physiques et les loteries reversent une partie de leurs gains à l'AVS ainsi qu'aux associations culturelles et sportives comme le stipule la Constitution, ces sites ne paient nul impôt à la Confédération.

...mais non sans risques

Les e-casinos ont en outre trouvé la parade à l'interdiction légale pour attirer leur clientèle : ils ne font la promotion que de sites gratuits où nul dépôt d'argent n'est possible ; mais une fois les internautes connectés et ferrés, ils sont rapidement redirigés vers un site secondaire, qui, lui, est payant. Pourtant, les risques existent pour les joueurs accros aux jeux d'argent en ligne. De tels casinos sont accessibles partout, à n'importe quel moment, sans limite aucune. A la différence d'un casino physique, où le jeu ne se fait qu'à une seule table et où les gens prennent le temps de réfléchir, en ligne, il est possible de jouer sur plusieurs fronts à la fois et les cartes sont distribuées de manière immédiate. Le jeu est rapide, presque automatique et les excès ne sont pas loin. Les pertes financières peuvent donc être fort importantes. Des mesures de protection sociales devront donc être mises en place par les e-casinos autorisés. Cette loi autorisant les e-casinos ne pourra atteindre ses objectifs que si elle s'accompagne de mesures de blocages contre les sites étrangers : pourquoi en effet les opérateurs suisses autorisés à mener leurs activités sur internet paieraient des impôts alors que les autres acteurs exerçant eux aussi en Suisse n'ont aucune contrainte ?

Article rédigé le 28 août 2017à10h00 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Belgique
Partagez sur les réseaux sociaux