Près de 50 000 suisses exclus des casinos du pays

Avec le renforcement de la législation européenne réglementant l’activité des casinos, l’État suisse vient de prendre des mesures radicales visant à exclure certains joueurs des établissements de la Confédération helvétique.

La Suisse souhaite interdire l’accès de ses casinos aux indésirables

Les jeux de hasard et tout particulièrement les casinos sont visés par la législation suisse. Celle-ci souhaite en effet interdire l’accès aux 21 établissements du pays aux joueurs indésirables et à toute une catégorie d’individus dont le comportement est susceptible d’engendrer des troubles et des désagréments. Ce sont ainsi près de 50 000 joueurs à travers toute la Confédération helvétique qui sont visés par cette interdiction à l’instar de ceux qui sont endettés, accros au jeu ou qui n’ont pas les moyens financiers de joueur. La Suisse veut ainsi renforcer sa législation en termes de jeu afin d’assurer la pérennité de ses casinos et d’assurer la tranquillité de ses 21 établissements disséminés dans tout le pays.

Un renforcement de l’accès aux casinos en Suisse

Si les gains mirobolants des casinos attirent une clientèle de joueurs passionnés, le revers de la médaille est bien présent et nécessite une intervention du législateur. Après une législation européenne visant à prévenir les joueurs de la dépendance au casino et de ses conséquences souvent néfastes, la Suisse vient d’adopter une loi régissant l’accès à ses casinos. Près de 50 000 suisses sont ainsi concernés par cette réglementation visant les 21 casinos et établissements dédiés au jeu. Dépendants, accros au jeu, endettés ou susceptibles de le devenir, les joueurs n’auront dorénavant plus accès aux casinos après que 46 468 particuliers aient été exclus l’année dernière selon la Commission fédérale des maisons de jeu (CFJM), soit 3 374 individus de plus que l’année précédente. Tenus de faire respecter la loi nationale et de pallier au maximum aux conditions parfois néfastes des jeux de hasard, les casinos de la Confédération helvétique ne peuvent lever ces sanctions que sous certaines strictes conditions. La CFJM veille en effet scrupuleusement à l’application de la législation et invite les 21 établissements de Suisse à prendre des mesures. Le Secrétariat de la CFMJ mène pour ce faire des inspections à travers tout le pays en précisant que les systèmes de contrôle interne des casinos semblent insuffisants même si des mesures favorables ont déjà été prises.

Article rédigé le 17 août 2016à09h56 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Belgique
Partagez sur les réseaux sociaux