Lancement imminent des premiers casinos en ligne suisses régulés

Presqu’un an après l’adoption de la loi sur les jeux d’argent en Suisse, quatre demandeurs s’affichent en bonne place pour exercer leurs activités.

Deux des quatre demandeurs d’autorisation suisse retardés

Les quatre casinos ayant enclenché le processus de légalisation ont vu leurs demandes examinées par la Commission fédérale des jeux (CFG).. Ledit document a été publié en mai dans l'édition de la Feuille fédérale suisse. Néanmoins, deux casinos devront encore faire des améliorations avant d’espérer continuer.

Tout compte fait, les directeurs des casinos de Baden, Davos, Lucerne et Pfäffikon peuvent s’estimer heureux d’avoir franchi déjà une grande étape. A cet effet, la CFMU soumet ces quatre requêtes au Conseil fédéral, dont le verdict est attendu pour fin juin. Avant cette date, deux de ces casinos projettent déjà, avec certitude, démarrer leurs activités le 1er juillet.

Lucerne prêt pour lancer son site MyCasino.ch

La réjouissance du casino de Lucerne est grande après cette étape cruciale. M. Wolfgang Bliem qui est CEO du Grand Casino de Lucerne, affirmait : « Je suis convaincu que notre demande d'autorisation convaincra le Conseil fédéral ».

Bientôt lancé sous le nom de Mycasino.ch, le casino de Lucerne, d’après Bliem pourrait être prêt en juillet : « Actuellement, les candidats doivent certifier tous les jeux et les faire approuver par la SFGB. Ce processus devrait également être achevé d'ici juillet. », avait-il confirmé.

>> MyCasino.ch fait sa demande d'agrément à la Commission fédérale

>> Notre focus sur le casino en ligne MyCasino.ch

Le casino de Zurich opte pour des jeux mixtes avec Swisscasinos.ch

L’accès à une licence de jeux en ligne n’est possible qu’aux casinos locaux traditionnels, et pourtant leurs casinos en ligne restent accessibles aux adultes de toute la Suisse. Ainsi, Swiss Casinos Holding envisage exploiter sa licence pour tous les sites.

Selon Marco Zemp, le directeur du marketing, ils installeront des tables dans leurs casinos de Zurich et de Pfäffikon où les joueurs pourront jouer à la fois physiquement et en ligne. Le casino Swisscasinos.ch offre plus de 100 jeux, soient des jeux de casino classiques aux machines à sous modernes.

>> Fiche de la plateforme de jeu SwissCasinos.ch

Baden déjà en place avec Jackpots.ch

Contrairement à Swiss Casinos Holding, le Grand Casino Baden AG, quant à lui, a fait une demande de licence en ligne distincte pour chacun de ses deux sites. Baden comptabilise désormais une grande expérience grâce aux jeux gratuits sur Jackpots.ch. Les 15 000 joueurs qui se sont déjà inscrits d’après le responsable marketing Beat Lehmann le justifient bien.

>> Notre analyse sur le casino en ligne JackPots.ch

Il est également annoncé que cette plateforme proposera aussi des jeux en argent réel ; on sait que Davos disposera de sa propre page sur Casino777.ch.

>> Notre revue sur Casino777 Suisse

Casinos de Berne et de Neuchâtel : deux demandes analogues défaillantes

Les deux casinos de Berne et de Neuchâtel ont toujours quelques difficultés judiciaires. En donnant plus d’information sur la situation, Patrick Cupelin, leader marketing du Grand Casino Kursaal Berne AG, affirme : « Nous ne sommes pas dans la première tranche des demandes de licence en ligne.

Alors que Cupelin lésine à rendre publics les contrats concernés, il affirme que ce n'est que dans le domaine juridique formel qu’ils devront faire de petits ajustements, car l'interprétation de certains contrats n'était pas tout à fait claire. »

Cela ne restera pourtant pas sans conséquence car « Le lancement de notre service en ligne sera retardé de quelques semaines, il ne sera plus suffisant pour un démarrage en juillet. C'est un mauvais moment : Il est plus facile pour les premiers fournisseurs sur le nouveau marché d'obtenir une grande part du gâteau. », avait continué M. Cupelin. Mais, le casino de Berne n’entend pas démordre car il compte réviser sa demande et la soumettre à nouveau afin d’espérer une licence à temps.

La CFMJ et la Commission des loteries de la Comlot ont le dernier mot

Jusque-là aucun opérateur ne dévoile encore ses objectifs de vente sur Internet. Zemp of Swiss Casinos en ce qui le concerne déclarait seulement qu’"On parlait de 250 à 300 millions de francs suisses qui migraient vers des offres en ligne illégales en provenance de l'étranger. Il est très difficile d'estimer la part des casinos en ligne suisses qui jouent actuellement à ce jeu".

La question actuelle est de savoir ce que le prélèvement casino, destiné aux institutions de sécurité sociale, rapportera.

Par ailleurs, cette montée sur la toile prévue pour le 1er juillet consistera aussi un défis pour les bases juridiques pour le blocage des réseaux qui, eux aussi, entreront en vigueur. La CFMJ et la Commission des loteries de la Comlot pourraient constituer, pour les sites de casinos et de paris non titulaires d'une licence, un autre obstacle inébranlable.

Davos, la ville la plus élevée d’Europe, abrite un célèbre établissement de jeux. Ce dernier propose des jeux de table, des machines à sous et bien d’autres. Pour vos vacances et moments de détente, le casino terrestre de la vallée de Davos vous fait profiter d’une large sélection de divertissements passionnants. ... > Plus d'infos
Article rédigé le 05 juin 2019à19h22 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Suisse
Partagez sur les réseaux sociaux