Explosion des revenus des casinos en ligne de Suisse en 2020

Les casinos en ligne suisses ont connu une flambée de leur chiffre d’affaires en 2020 au détriment des casinos terrestres dont les revenus ont chuté de 39,1 %.

Les revenus des casinos en ligne suisses sont multipliés par huit l’an dernier

Le revenu des casinos en ligne suisse a quasiment octuplé l’an dernier. Une augmentation surprenante, mais qui s’explique par la fermeture des casinos terrestres en raison du confinement lié à la pandémie du coronavirus. Une baisse de 39,1 % des revenus est en revanche observée chez les casinos physiques.

Une croissance à l’exponentielle des revenus des casinos online en Suisse

Le revenu brut des opérateurs online en Suisse est estimé à 186,8 millions de francs alors qu’il n’était que de 23,5 millions de francs en 2019. Cette explosion est naturellement due aux confinements observés suite à la pandémie du coronavirus. Par ailleurs, l’année dernière, il y a trois maisons de jeux qui ont étendu leur exploitation aux jeux en ligne. Ils se sont ajoutés aux six précédentes sociétés dont l’extension s’était faite un an plus tôt.

Contrairement aux casinos en ligne qui ont connu une augmentation en flèche de leur revenu, les établissements physiques ont quant à eux subi la rigueur des confinements. Les revenus de ces derniers sont estimés à 452 millions de francs contre 742 millions de francs l’année antérieure, soit une diminution de 290 millions de francs (39,1 %).

Une baisse a été en effet constatée au niveau des entrées fiscales comme conséquence de la régression des activités des casinos terrestres. La Confédération a reçu en guise de compensation des fonds de l’AVS 248 millions de francs, soit une baisse de 25,8 %. Les cantons d’implantation des casinos de type B ont quant à eux reçu 28 millions de francs, soit une réduction de 47,2 %.

Plateformes interdites d’accès et amendes

La Commission fédérale des maisons de jeux a joué son rôle de régulation. À cet effet, des sanctions ont été prononcées à l’endroit des opérateurs illégaux. Au total, 151 décisions ont été rendues pour 90 procédures pénales ouvertes. La Commission a également suspendu 316 noms de domaines en 2020.

Pour des profits illégalement acquis estimés à 145 000 francs, les coupables sont soumis à des amendes d’environ 187 065 francs. Ces amendes s’ajoutent aux peines pécuniaires prononcées et évaluées à 270 000 francs. Le rapport annuel de la Commission fédérale des maisons de jeu publié le vendredi dernier a fait mention de toutes ces observations selon le Conseil fédéral.

Article rédigé le 20 juin 2021à22h43 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Suisse
Partagez sur les réseaux sociaux