Les rapports de la CFMJ annoncent plusieurs milliers de joueurs exclus

Les joueurs exclus des casinos en Suisse sont ceux qui sont devenus dépendants d’une part et d’autre part, ce sont des endettés ou des potentielles perturbateurs.

Chaque année, la Commission Fédérale des maisons de jeu (CFMJ) se basent sur le rapport annuel des casinos pour prendre des décisions pour la bonne marche des activités des divers établissements de jeux en Suisse. Cette année ne fait pas exception à la règle et plus de 50 000 joueurs sont sanctionnés et sont donc interdits d’accès à tous les 21 casinos suisses.

Pourquoi sont –ils exclus des casinos ?

Tous les établissements de jeux sont régies par une loi qui stipule qu’il faut prendre des sanctions afin d’assainir les maisons de jeux. C’est donc en suivant cette loi que tous les casinos sont tenus de faire des rapports annuels. Ces derniers, repris par la CFMJ sont étudiés. Et alors, à la fin de chaque année, la CFMJ (Commission Fédérale des Maisons de Jeu) relève les actes répréhensibles.

En effet, les joueurs qui posent généralement ces actes sont donc purement et simplement interdits à vie où temporairement de ces maisons. Cette année, les exclusions s’appliquent à trois catégories de joueurs. Il y a ceux qui sont passionnés et frôlent la dépendance aux jeux en Suisse , ceux qui perturbent les activités des maisons de jeu, et ceux qui continuent de jouer malgré leurs dettes.

Cette année donc, 50 262 joueurs recensés dans les 21 casinos de la Suisse sont concernés selon la NZZ am Sonntag. Chacun est dorénavant interdits d’accès dans les casinos.

Pourquoi le nombre d’exclus augment–il chaque année ?

Selon le rapport de la NZZ am Sonntag tenant compte des informations de la CFMJ, il y a une augmentation des exclus chaque année. Pour les trois dernières années on a les effectifs suivants : 3 374 en 2015, 46 468 en 2016 et 50 262 en 2017. Cette augmentation continuelle est due à plusieurs raisons selon une porte-parole de la CFMJ. Tout d’abord, il y a le fait que très peu d’interdictions sont levées. Ensuite, les casinos ne prennent pas la peine d’effacer les joueurs défunts de leurs bases de données. Pour finir, les banques de données des casinos comportent toujours les noms des joueurs étrangers qui ne jouent plus en Suisse.   

Par ailleurs en 2015, des inspections ont été menées dans les 21 établissements de jeu de la Suisse par le Secrétariat de la CFMJ. Dans l’ensemble, les établissements s’en sont bien sortis à l’exception de quelques uns. A ces derniers, la CFMJ leur demande de se mettre à règle en revoyant par exemple leur méthode de contrôle interne.

Il a aussi rajouté que l’exclusion concerne tous les casinos de la Suisse et que les sanctions peuvent être levées s’ils remplissent un certain nombre de conditions exigées.

Article rédigé le 13 novembre 2017à07h00 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Suisse
Partagez sur les réseaux sociaux