Dépendance des joueurs : la Suisse lance une nouvelle campagne

Pour régler le problème de la dépendance aux jeux, la Suisse a décidé d’effectuer une nouvelle campagne. Cette dernière a pour but de protéger au mieux les joueurs.

La Confédération Suisse veut réduire la dépendance au jeu dans le rang des jeunes

La crise sanitaire mondiale a été un bon prétexte pour l’engorgement du marché des jeux en ligne. Pendant les périodes de confinement donc, de nombreux joueurs ont intégré les plateformes de jeux selon une étude internationale. Cette situation ne laisse pas perplexe la Suisse qui s’est promis de lutter contre la dépendance au jeu. C’est donc à point nommé qu’une campagne en Suisse alémanique ciblée sur les jeunes a été lancée.

En savoir plus sur la campagne

Spielen ohne Sucht, c’est le nom de la nouvelle campagne qui se veut préventive pour limiter la dépendance aux jeux en suisse. Signifiant « Jouer sans dépendance », cette campagne a été lancée par Addiction suisse et Perspektive Thurgau et s’adresse principalement aux jeunes. Le but de cette campagne n’est pas seulement de sensibiliser sur les conséquences de la dépendance aux jeux d’argent en ligne. Elle veut avant tout protéger contre les revers de la dépendance.

Pour atteindre leur cible, les initiateurs ont intégré dans la campagne trois vidéos sur les paris sportifs, les jeux de casino et les jeux à gratter. Ce choix a été fait puisqu’il s’agit des jeux qui drainent le plus de monde. Ladite campagne a été lancée au nom de 16 cantons suisses germanophones et de la principauté du Liechtenstein.

Pour Martina Gadient, chef du service des addictions du canton de St-Gall, cette campagne est fondamentale dans le sens où de nombreux joueurs découvrent les jeux de hasard à un jeune âge. Dans son communiqué, elle explique que non informé sur les risques de dépendances et les conséquences, ces derniers peuvent rapidement sombrer dans les travers des jeux en ligne. C’est justement dans cette logique que la campagne vient spécifiquement s’adresser au jeune public qui s’expose à un risque accru de dépendance aux jeux d’argent en ligne. Selon Addiction suisse, il s’agit de la meilleure option pour que la campagne soit efficace.

Avec le confinement, plusieurs fournisseurs de jeux en ligne ont « sensiblement augmenté leur offre » et leur publicité. Un état de choses que déplore Addiction suisse qui remarque à regret que de nombreux nouveaux joueurs ont intégré le marché des jeux en ligne pendant la période du confinement. Or, tout joueur court le risque de développer un comportement problématique en matière de jeux. Pire, selon une analyse, les personnes à faibles revenus ou qui ont un niveau de formation inférieur présentent un risque d’addiction très grand. Il s’agit donc d’un cas préoccupant.

Article rédigé le 16 novembre 2020à16h22 dans la catégorie :
Autres articles sur les jeux d'argent en Suisse
Partagez sur les réseaux sociaux